Limiter les sources de pollution grâce à Oizom avec Jainam Mehta, business developper Oizom

Pollution : ce problème si courant … mais tellement méconnu

Oizom apporte un début de réponse pour améliorer la pollution atmosphérique. Tout le monde en est conscient : le réchauffement climatique est l’un des principaux problèmes qui frappe le monde actuellement. Mais la paradoxe est là : S’ils n’ont pas conscience de la pollution de leur environnement, les gens ne vont pas chercher à changer leurs habitudes. A partir du moment où l’on connaît le degré de pollution dans lequel on vit et ses origines, chacun peut agir et en premier lieu, les pouvoirs publics.

 

Le problème avec l’air pollué, c’est qu’on ne voit pas la pollution la plupart du temps. Vous pouvez contrôler la pollution de l’eau : elle est sale. Rien de tel avec l’air. Vous ne pouvez ni le voir, ni le sentir. C’est l’un des plus gros problèmes dans les grandes villes d’Inde, comme dans de nombreuses villes dans le monde entier. Ses origines sont multiples : émanations liées au chauffage, au trafic, pollution électromagnétique, pollution sonore…

 

Il était auparavant nécessaire d’avoir recours à de grandes industries pour mesurer la pollution. Grâce aux avancées de la technologie, les appareils ont été considérablement réduits. Et permettent même d’obtenir des données en temps réel.

 

Petit et commode : voici Oizom

Oizom est une solution à la pointe de la technologie pour lutter contre la pollution : il s’agit d’un petit appareil permettant de mesurer la pollution urbaine qui se fixe à peu près n’importe où, sur un poteau électrique, un feux de croisement ou même sur le toit d’une voiture… par exemple d’un taxi, ce qui vous permet de contrôler en temps réel le niveau de pollution de l’endroit où vous vous rendez.

 

Il permet de mesurer non seulement la pollution de l’air, mais aussi la pollution électromagnétique, la pollution sonore… Les résultats sont disponibles en temps réel via internet, ce qui permet aux habitants des villes, des quartiers où notre appareil est installé de vérifier le degré de pollution de leur environnement.

 

Nous ne sommes pas les seuls sur le marché. Mais grâce à la Jugaad innovation, nous avons des prix extrêmement compétitifs. De plus nos produits résistent en extérieur aux fortes pluies (la mousson ne nous fait pas peur) aux fortes chaleurs, bref à des climats extrêmes.

 

Nos appareils sont déjà installés dans certains quartiers d’Ahmedabad et de Bombay. Les organismes publics et les agences environnementales sont très intéressées par notre produit. Certaines destinations touristiques souhaitent également en installer afin de communiquer autour de la pureté de l’environnement local. Nous sommes également en négociation avec les smart cities, dont l’une des missions est le contrôle de la pollution environnementale.

 

Petite start up.. mais grandes ambitions

Nous sommes encore une start up, avec une équipe de 13 personnes. Nous ne sommes que deux à n’être ni ingénieurs, ni techniciens. Toute l’équipe se connaît depuis le lycée.

 

Il nous semblait logique de venir nous développer en France grâce au French Tech Ticket. Il existe également des besoins ici et les municipalités sont intéressées par notre produit. Et n’oublions pas que la France parraine 3 smart cities indiennes. Enfin être ici est une opportunité immense pour entrer sur le marché européen.

Laisser un commentaire