Bertrand de Hartingh, directeur de l'Institut français en Inde souriant photo officielleDifficile de définir Bonjour India version 2017-2018. S’il s’agit de mettre à l’honneur les collaborations franco-indiennes, comme lors des éditions précédentes, le projet va bien au-delà. Il touche des domaines aussi nombreux que variés. Avec deux mots d’ordre : innovation et pérennité. Bertrand de Hartingh, directeur de l’Institut Français en Inde (IFI) et commissaire général de l’événement, nous explique les origines de cet événement nouvelle génération.

 

 

Bonjour India, une plateforme franco-indienne dédiée à l’innovation et à la créativité

Les éditions précédentes de Bonjour India étaient conçues comme un festival. Cela signifie beaucoup de travail, beaucoup d’énergie pour un résultat magnifique. Mais une fois l’événement passé, il ne restait rien de concret.

 

Notre ambassadeur, Alexandre Ziegler, souhaite éviter cela. Aussi, avons-nous conçu Bonjour India 2017 comme une plateforme franco-indienne dédiée à l’innovation et à la créativité. Les partenariats franco-indiens noués à cette occasion touchent tous les domaines : culture, environnement, technologie, scientifique, social… Et ils ont pour objectif de s’inscrire dans la durée.

 

bonjour india innovation creativity partnership logoPlus d’une soixantaine de projets ont été sélectionnés. Tous sont portés par des équipes indiennes et françaises. Et tous présentent un caractère innovant ou créatif, fondé sur la complémentarité entre l’Inde et la France. Nous avons également accordé le label Bonjour India à une quinzaine de projets, venus de toute l’Inde, qui seront inclus dans la programmation officielle.

 

Les clichés entre les deux pays ont la vie dure : le Taj Mahal d’un côté, la Tour Eiffel de l’autre ; le sari versus les sacs de luxe, les grèves versus la pauvreté….C’est la raison pour laquelle il nous faut changer la perception que chaque pays a de l’autre. Il s’agit de deux grands pays de culture, qui savent tous deux créer et innover dans tous les secteurs.

 

Un moment franco-indien présent dans toute l’Inde

Les temps forts se dérouleront entre les mois de novembre 2017 et février 2018, lors de la grande saison des festivals en Inde. Mais les partenariats initiés à cette occasion sont appelés à durer.

carte des évènements bonjour india en indeBonjour India sera présent dans 18 Etats et territoires  parmi lesquels :

  • les grandes villes incontournables : Delhi, Bombay, Bangalore, Chennai et Calcutta ;
  • les 3 smart cities indiennes soutenues par la France : Pondichéry, Jaipur et Chandigarh ;
  • sans oublier les grandes capitales d’Etat : Ahmedabad pour le Gujarat, Lucknow pour l’Utar Pradesh,  Bhopal pour le Madhya Pradesh, Hyderabad pour le Telangana, Thiruvananthapuram pour le Kerala
  • 3 villes très intéressantes tant d’un point de vue universitaire que scientifiques, Kochi au Kerala, Pune dans le Maharashtra et Indoor dans le Madhya Pradesh.
  • le Rajasthan sera à l’honneur, et notamment les villes de Jaipur, Udaipur, Dholpur Jodhpur, et Jaisalmer. Et c’est dans une zone rurale du Rajasthan que nous allons installer le premier Fablab textile for women. Nous mettons à disposition des femmes vivant dans cette zone les outils, les savoir-faire dans le domaine textile. Y participent également des entreprises indiennes partenaires. Les femmes pourront acquérir un savoir-faire et avoir un revenu propre issu de leur travail.

 

 

Des projets transversaux pour une approche innovante

Bonjour India donne naissance à deux grands projets transversaux qui associent entreprises indiennes et françaises.

 

The Experience : A Journey with France est un récit des relations franco-indiennes passées, présentes et futures. Il se traduit par des parcours innovants, à travers des images, des sons, des parfums qui viennent au visiteur, en allant au-delà des expositions photos et des textes habituels. Nombre de projets s’appuient sur la réalité virtuelle et les nouvelles technologies. Nous allons proposer aux spectateurs de devenir metteur en scène d’un film ; les former pour devenir entrepreneur en 24 h.

 

Bonjour India prend le train. Nous travaillons avec le ministère du rail et le conseil du rail indien pour identifier les trajets possibles un peu partout dans le pays. 2 wagons seront transformés en wagons Bonjour India, et nous proposerons aux voyageurs, pendant des trajets qui durent plusieurs heures, de venir voir, écouter, lire des performances, des présentations… Un projet totalement novateur qui suscite un intérêt généralisé.

 

3 thématiques majeures

Elles se sont imposées naturellement, concentrant à elles seules l’essentiel des enjeux des relations passées, présentes et futures, entre l’Inde et la France. Aussi chaque projet sélectionné se rattache à un, ou plusieurs, de ces piliers :

  • Smart citizens 

L’initiative smart city lancée par le Premier Ministre Narendra Modi veut améliorer le traitement des déchets, les transports urbains, l’énergie renouvelable en ville… Mais nous voulons aller plus loin en remettant l’être humain au cœur de ces villes et parler de l’accès à l’éducation, à la culture, aux savoir-faire. Les smart cities doivent être pensées pour les smart citizens.

  • High mobility 

Ce pilier a une double dimension historique et innovante. L’histoire des relations franco-indiennes en matière de transports est ancienne et dense. Une équipe d’ingénieurs français, à la fin des années 1950, a aidé les Indiens à électrifier une partie de leur réseau ferroviaire. Nul besoin de mentionner les innombrables partenariats franco-indiens dans l’aéronautique civile et militaire depuis des années. L’industrie automobile française est très présente en Inde, à travers les grandes marques et nombre de sous-traitants. Dans le domaine spatial, la collaboration entre le CNES et l’agence spatiale indienne est ancienne.

Photo de easyride, projet franco-indien de vélo électrique fonctionnant à l'énergie solaire, la batterie est chachée dans le pédalier

Easyride

Plusieurs projets innovants ont été retenus. Parmi eux un projet de vélo électrique qui se recharge grâce à l’énergie solaire, fruit de la collaboration entre deux entreprises, l’une française, l’autre indienne.

 

Bonjour India permet aussi de réfléchir à tout ce qui est transport virtuel, connectivité qui se construit sous nos yeux. Sans oublier la mobilité des idées et des êtres humains qui entraine toujours plus d’échanges entre nos deux pays.

 

 

  • Go green

Ce pilier porte sur tout ce qui est relatif à l’environnement. Bonjour India met en valeur les initiatives prises sur l’ensemble des territoires, en France comme en Inde. Cela permet aux chercheurs, entrepreneurs penseurs de travailler ensemble sur des projets liés au développement durable. Par exemple sur la voiture hybride de demain : qui l’utilisera en Inde ? A quoi ressemblera-t-elle ? Comment associe-t-on différents modes de transports comme le vélo et le métro ? L’agriculture indienne peut-elle passer du secteur primaire productif au secteur tertiaire avec la captation de carbone ? Comment transformer les déchets urbains en énergie pour les transports en commun ? L’idée est de préparer les 1O ans à venir en faisant réfléchir ensemble les différents acteurs sur ce qui existe et ce qui pourra exister demain.

 

une salle d'opération où un robot multibras commandé à distance opère le patient, une innovation scientifique franco-indienneNous avons un très beau projet sur la chirurgie d’aujourd’hui et de demain qui associe des médecins, des chirurgiens, des ingénieurs. Il s’agit de favoriser la collaboration entre ceux qui imaginent et créent les technologies et ceux qui les utilisent à travers les réseaux français et indiens.

 

 

Un premier pas vers un remise en valeur du patrimoine

Nos partenaires indiens ont souligné que la France sait préserver et rentabiliser son patrimoine, ce qui n’est pas encore le cas en Inde. Ce qui donne lieu à une collaboration dont le laboratoire est Chandernagor. C’est une très belle ville avec un magnifique patrimoine, hélas laissé à l’abandon. Avec un architecte indien, nous avons identifié un bâtiment à restaurer à Chandernagor. Nous allons organiser un concours, Know your Indo-French Heritage, auprès d’une centaine d’écoles primaires et secondaires et quelques écoles d’architecture indiennes et françaises pour qu’elles développent ensemble un projet de restauration du bâtiment.

 

Le projet de réhabilitation sera financé par les entreprises partenaires et par le financement collaboratif. C’est une première : le crowd funding n’est pas particulièrement développé en Inde. Notre objectif est le transfert d’expertise. Et que Chandernagor intègre les circuits touristiques alors qu’elle en est totalement absente aujourd’hui. Nous sommes en contact avec les agences de tourisme dans ce but. A travers toutes les initiatives de Bonjour India, nous imaginons un modèle reproductible. Le projet de Chandernagor ne dépend que de financements privés ou collaboratifs et pas du tout des aides de l’Etat.

 

L’art toujours présent dans Bonjour India

De même pour les projets artistiques. La danse représente une part importante des cultures française et indienne. Le spectacle Shiva’s Steps est une collaboration entre le centre national de Franche-Comté et des danseurs bengalis, pour lesquels un chorégraphe français a écrit un spectacle.

 

bonjour india-hakanai-©RomainEtienne-spectacle-danse

hakanai-©RomainEtienne

Avec Hakanaï,  on montre que l’innovation présente des possibilités artistiques : une danseuse indienne, avec un ordinateur crée progressivement son propre décor. Nous allons procéder à des auditions de danseuses indiennes et la danseuse choisie sera formée à ce type de danse.

 

Un autre projet met en scène des artistes handicapés : l’objectif est de faire connaître le handicap, sous un angle positif et surtout créatif, et non comme un obstacle, ou un sujet de compassion

 

La jeunesse n’est pas oubliée…

Il est important de démontrer aux 15-25 ans qui représentent l’Inde de demain, que la France et l’Inde ont beaucoup à partager. Le Future Tour se rendra dans 10 villes indiennes. Il portera sur des thèmes comme l’aéronautique, l’urbanisme, l’architecture, la transformation des produits naturels,… Il s’agit d’un tour réalisé par des universités et des entreprises indiennes et françaises qui se rendront pendant 2 jours dans les universités de 10 villes indiennes.

L’objectif est double :

  • Présenter et discuter avec les étudiants des technologies, les savoir-faire et compétences qui seront nécessaires dans les 15 ans à venir ;
  • développer des partenariats franco-indiens entre les magistères scientifiques, les entreprises et les scientifiques.

 

Le premier jour sera consacré à des échanges avec ces acteurs et les étudiants sur ces thématiques. Le second jour, il s’agira de travailler sur les partenariats possibles entre ces universités et les acteurs présents, sur 6 mois, 1 an. On ne connait pas encore les technologies qui existeront dans 10 ans. Mais nous pouvons d’ores et déjà préparer les partenariats, les masters conjoints….

Cela s’inscrit dans un effort massif de démultiplication des échanges que nous faisons entre la France et l’Inde : les flux d’échanges ont augmenté de 19 % entre 2007 et 2015. Sur la même période, nous avons eu 36% d’étudiants indiens en plus en France. Mais cela ne suffit pas. Il faut les convaincre de venir étudier en France car leur université a des liens forts avec une université française. Et ils seront directement employables, car leur parcours correspondra soit aux besoins des universités ou de la recherche, soit aux entreprises.

 

… et la recherche non plus!

Bonjour India est également l’occasion d’organiser les toutes premières Assises de la Coopération scientifique et universitaire franco-indienne, (The Knowledge Summit). Nous rassemblons à Delhi le plus grand nombre possible de chercheurs et d’enseignants indiens et français pour qu’ils réfléchissent ensemble et structurent de coopération de l’enseignement supérieur pour les 10 ans à venir. L’objectif de Bonjour India est donc de lancer les bases de partenariats appelés à durer dans tous les domaines.

 

 

Bonjour India, un vaste incubateur de partenariats franco-indiens

Le postulat de départ est que chacun puisse développer son projet à partir du moment où il est innovant, créatif et en partenariat avec l’Inde. La plateforme Bonjour India permettra, même au-delà de février 2018, de trouver des partenariats, de partager des savoir-faire, de réaliser des transferts technologiques dans les deux sens, entre la France et l’Inde, mais aussi entre différentes villes ou États indiens qui ne se connaissent pas très bien.

 

L’Inde a beaucoup de choses à nous apprendre. C’est un petit monde à elle seule,. Elle rassemble toutes les problématiques du millénaire : l’accès aux ressources naturelles, à l’eau, à la santé, à l’éducation… Et les deux pays sont confrontés aux mêmes défis, aux mêmes questions : comment les démocraties modernes peuvent-elles évoluer ? Quelle est la place des entrepreneurs et leur rôle social ? Comment l’Université forme les étudiants, au XXI° siècle ? Comment fait-on de la recherche ?

 

Des rencontres enrichissantes pour des partenariats innovants

Bonjour India est l’occasion de lancer des groupes de réflexion :

  • Meeting the Pros  mettra en lumière des coups de projecteur sur le plus grand nombre de rencontres professionnelles dans tous les domaines, liés aux smart cities/smart citizen, aux énergies renouvelables, aux transports…

 

  • Des groupes de travail seront organisés avec les partenaires concernés, pour réfléchir à ce qui existe et le type de partenariats possibles. Nous lançons des idées qui vont demander 1 à 2 ans de travaux.

 

 

Bonjour India pourra aussi être suivi en France

Au-delà de la couverture médiatique classique, les équipes françaises et indiennes sont en train de réfléchir à la mise en place d’une application Bonjour India qui permettra de suivre à distance et en direct les évènements et les performances. Une autre manière de s’approprier Bonjour India, à travers le net, les réseaux sociaux et les nouvelles technologies.

Laisser un commentaire