PME et développement international : 5 bonnes raisons de s’implanter en Inde

Toute PME ambitieuse à l’international devrait viser l’Inde pour accélérer son développement international. Oui, mais pas à n’importe quelle condition.

 

5 (très) bonnes raisons pour s’implanter en Inde

L’Inde a longtemps eu une réputation -justifiée- de complexité. Mais si le pays a 10 ans de retard sur la Chine, la situation s’est beaucoup améliorée depuis quelques années :

  • Simplification des taxes sur les produits avec la GST qui a mis en place une seule TVA identique dans tous les Etats du pays
  • Industrialisation encouragée avec la campagne Make in India
  • Amélioration des infrastructures, le gros point faible du pays. Selon Business France,  30 km d’autoroute et 700 km de métro sont construits chaque jour. Côté ferroviaire, de nombreux chantiers sont en préparation ou en cours (électrification, doublement de certaines lignes, corridors de fret…). De grands chantiers qui attirent les investisseurs étrangers dans des partenariats public-privé.
  • Des investissements venus de l’étranger facilités :  dans 25 secteurs d’activité (notamment automobile, pharmaceutique, textile, chimie, ferroviaire et aériens sous condition, BTP…), des entreprises peuvent être détenues à 100% par des capitaux étrangers, ce qui était loin d’être le cas auparavant.
  • Des chantiers d’avenir : Avec 500 millions de nouveaux citoyens d’ici 2050, l’Inde a lancé des chantiers pour transformer une centaine de villes en smart cities, lançant de nombreux appels à projet.

 

Deux immeubles futuristes à Bangalore, IndePour des résultats encourageants

  • Dans le classement de la Banque Mondiale sur la facilité à faire des affaires, de 130e, l’Inde est arrivée à la 100e place en 2017, reflétant les efforts du gouvernement central pour faciliter la conduite des affaires dans le pays.
  • En 2015, l’Inde a dépassé la Chine et même les Etats Unis en termes d’investissements venus de l’étranger.
  • En 2018, l’Inde, dopée par une croissance de plus de 7% -nécessaire à l’absorption d’une main d’œuvre jeune qui arrive quotidiennement sur le marché du travail- est devenue la 6e puissance économique mondiale, dépassant la France.

L’Inde séduit : un immense pays, une classe moyenne en pleine croissance, des besoins en matière de développement durable importants  (l’Inde est particulièrement exposée au réchauffement climatique, )

Mais c’est aussi un pays complexe, à l’administration endémique, aux traditions bien codifiées… Toutes les PME n’ont donc pas intérêt à s’y implanter

 

Les 3 caractéristiques des PME prêtes pour l’Inde

Selon Abraham Thomas, directeur d’India Direct, ces PME :

  • ont l’expérience de l’international : elles savent ce que c’est que se frotter à une autre culture, travailler en dépit de la distance et dans une langue différente.
  • ont du temps : vous aurez beau avoir le meilleur produit, pour se lancer sur un marché aussi différent que l’Inde, surtout en B2C, vous devez prendre votre temps pour faire des tests, trouver et comprendre comment fidéliser vos clients, apprendre à travailler avec vos partenaires…
  • … et des moyens : pour que votre entreprise fonctionne en Inde, il vous faudra investir et attendre un à deux ans d’avoir d’un retour sur investissements.

Enfin, il ne faut pas négliger la dimension interculturelle. Travailler avec l’Inde c’est aussi revoir sa façon de communiquer, savoir que la conception du temps est parfois différente…Cela peut sembler des détails, mais vous devez en être conscient pour réussir votre relation de travail.

 

5 trucs pour réussir en Inde

Trafic à Varanasi, avec tuk tuk voitures, Inde, India, PME entreprises

Selon India Direct, 5 tips vous permettront de prendre le bon départ en Inde :

  • Bien connaître le marché :

L’étude de marché approfondie est incontournable et ce, que vous travailliez en B2B ou -surtout- en B2C. Le marché indien n’a rien à voir avec les autres marchés, reconnaissent les entrepreneurs qui se sont lancés. Même si vous avez l’expérience d’autre pays asiatiques. L’Inde est à part. Ne sous-estimez surtout pas l’étude de marché. India Direct vous propose des études de marché approfondies, ainsi que des test de marché qui vous permettront de comprendre comment votre produit est perçu

 

  • Partenariat… ou pas ?

Répondre à cette question, c’est déjà faire un énorme pas en avant. Cela déterminera votre approche du pays et du marché. Clairement, tout dépend de votre produit, de la législation en cours. De quoi avez-vous besoin pour vous lancer ? Par quels canaux de distribution allez-vous passer ? Vaut-il mieux partir de zéro ou vous associer ?

 

  • Apporter quelque chose d’unique :

Même leader dans votre secteur, si vous n’apportez pas quelque chose d’unique que ce soit en termes de produit, de savoir faire ou de processus, pénétrer durablement le marché indien sera très difficile.

 

  • Offrir le meilleur rapport qualité prix :

Quel que soit le produit / le service que vous vendiez, il faut savoir que les Indiens choisiront souvent le moins cher. Ce sera à prendre en compte dans votre stratégie.

 

  • Choisissez bien où vous implanter :

L’Inde, c’est comme un monde en miniature où le sud a peu à voir avec le nord. Sachez où vous implanter en fonction de vos besoins -devrez-vous produire sur place? – et de votre marché. Et pour cela, sachez vous faire conseiller par des consultants qui connaissent par cœur le contexte, les avantages et les inconvénients des différentes villes et des différents Etats.

 

  • Ne partez pas seul :

    S’implanter en Inde relève souvent du défi. Mais partez bien accompagné, bien formé à ce qui vous attend. India Direct  cumule la connaissance concrète de l’Inde, avec l’expérience de l’accompagnement des PME. Que ce soit en France ou en Inde, construisez et lancez votre stratégie avec India Direct, qui est plus que du consulting. C’est votre partenaire!

Et puis…. sachez que si vous réussissez en Inde, vous pourrez réussir dans n’importe quel autre pays!!

Lien Permanent pour cet article : https://www.theindianproject.com/pme-developpement-international-inde/

India Direct, une vision de l’Inde à 360° au service des PME

De Décathlon à India Direct

“Pour réussir en Inde, il faut une vision à 360°” affirme Abraham Thomas, fondateur d’India Direct. Et l’entrepreneur sait de quoi il parle. Il y a deux ans, Abraham Thomas, originaire de Chennai, nous avait raconté son parcours entrepreneurial, qui avait débuté chez Decathlon.

 

Il a été le premier pion avancé par Décathlon pour son implantation en Inde. Avec Michel Aballea, aujourd’hui directeur général de l’équipementier sportif, il avait ouvert les premiers magasins Décathlon en Inde… en partant de zéro.

 

L’entreprise était risquée. Le marché du sport en Inde en 2007, était inexistant. Il n’y avait aucun acteur milieu de gamme et grand public en termes de matériel sportif . “Nous sommes arrivés sans rien, personne ne nous avait balisé le terrain. Il n’y avait aucune donnée, aucun repère pour déterminer la stratégie.” Et pourtant l’entreprise est un succès. Mieux, en à peine 16 mois, ils parviennent à ouvrir le premier magasin à Bangalore, alors que chaque ouverture prend en moyenne 23 mois. L’expérience a fait école : aujourd’hui le modèle frugal indien est devenu la nouvelle Bible pour l’implantation à l’international de Décathlon.

 

Une activité pensée pour les PME

Abraham Thomas fondateur d'Inde Direct

Abraham Thomas fondateur d’Inde Direct

De retour en France, Abraham décide de changer de voie : « je voulais aider les PME à réussir ce que nous avions réussi en Inde.” Connaissant bien le tissu des entreprises du nord de la France, il identifie les manques auxquels elles font face : “ Les grandes structures peuvent se développer avec de grands cabinets. Les PME n’ont pas forcément les talents en interne, ni le budget pour s’occuper du développement du business à l’international. »

 

Abraham ne crée par un cabinet de consulting spécialisé dans l’implantation en Inde. Il accompagne de l’intérieur l’implantation des entreprises : « Je suis un directeur commercial externalisé, ou à temps partiel. Je consacre entre une journée et une demi-journée par semaine aux entreprises que j’accompagne.”

Une solution flexible pour les PME qui n’ont ni la structure, ni le budget pour prendre un directeur du développement à plein temps.

 

Ceci dit, temps partiel ne signifie pas implication partielle. Abraham s’implique sur le projet dès le début : depuis l’identification de la stratégie jusqu’à l’implantation en tant que telle. Il assure même le suivi. Parfois il partage le risque en investissant dans les sociétés qu’il accompagne.

 

India Direct existe depuis bientôt 6 ans et, forte de son expérience, va de l’avant. Abraham s’est entouré par des experts dans des domaines différents qui se connaissent parfaitement. Ils ont vécu des batailles ensemble. C’est le noyau dur des anciens experts de Décathlon Inde.

 

L’Inde, un bond en avant dans le business ease

Drapeau Inde : comment l'Inde devient accessible aux PME

L’Inde accessible aux PME

L’Inde est encore plus attirante maintenant. En mars dernier, la presse se déchaînait sur le partenariat stratégique entre la France et l’Inde à l’issue de la visite d’Emmanuel Macron à New Delhi et sur les contrats à plusieurs milliards qui avaient été signés à cette occasion.

Mais qu’en est-il pour les PME ? L’Inde est-elle toujours intéressante. Oui, affirme Abraham, qui rappelle que l’Inde a encore 15 ans de retard sur la Chine en termes de développement des infrastructures. Mais elle est au commencement de ses Trente Glorieuses ! insiste Abraham.

 

Ces dernières années, le pays, sous la houlette du gouvernement Modi, a fait des bonds de géant, parfois non sans douleur :

  • La GST, la Goods and Services Tax a permis d’unifier le marché. C’est, pour résumer, l’équivalent de la TVA en France. Quel que soit l’Etat où vous vous trouviez en Inde, le taux d’imposition des produits et services reste le même.
  • La démonétisation de novembre 2016 a permis l’éclosion des moyens de paiement électroniques.

 

Mais les résultats sont là :  l’Inde gagne des places au classement Ease of Doing Business  de la Banque Mondiale. De 130° en 2016, elle est maintenant classée 100° (et 139° en 2010).

Ce qui ne signifie pas que s’implanter dans ce marché de 1,2 milliard d’habitants soit devenu simple pour autant. Aller en Inde, « c’est un marathon et pas un sprint, il faut voir à long terme.” met en garde Abraham.

 

India Direct, un accompagnement renforcé en Inde

India Direct a largement amplifié sa palette de services : test de marché, portage salarial, création de filiale ou recrutement en passant par la logistique, la comptabilité, ou la recherche de partenaires. Le but est de mettre en place un accompagnement sur mesure des entreprises en Inde. Et cela commence dès la conception du projet :

  • Cherchez-vous à implanter votre production?
  • A créer un nouveau marché?
  • A profiter du savoir-faire et des coûts indiens ?

India Direct vous conseille pour évaluer les différentes possibilités et ce qui convient le mieux à votre entreprise. Cela va des test marché à la recherche de partenaires pour une joint venture en passant par le recrutement et la formation des employés indiens.

Mais cela signifie aussi que toute entreprise n’est pas faite pour le marché indien : le pays est lointain, et mieux vaut avoir déjà une expérience internationale.

 

Les règles d’or de l’implantation en Inde

  • Avoir du temps” D’expérience, Abraham recommande d’avoir la trésorerie nécessaire pour tenir deux ans. “Bien sûr, il arrive que des filiales soient rentables dès la première année, comme Décathlon, mais cela reste rare. Mieux vaut assurer ses arrières”.

L’idéal : être uns PME ou un  business family ayant un CA de 10 à 50 millions €, bref avoir les reins solides.

 

  • Savoir être flexible : On peut vouloir produire en Inde, mais parfois, mieux vaut commencer juste par de l’exportation afin de tester le marché… Quitte à se lancer dans la production plus tard. L’Inde est un marché mouvant, qui demande beaucoup d’adaptation. C’est pourquoi Abraham met un point d’honneur à conseiller les entreprises pour trouver la meilleure stratégie possible.

 

Il n’est cependant pas question de tout sous-traiter à India Direct. “Nos clients nous accompagnent lors de nos déplacement en Inde” insiste Abraham.

Il est nécessaire que les entreprises montrent qu’elles s’impliquent aux équipes indiennes.

 

Un accompagnement à 360°

Mais vous pouvez partir tranquilles : India Direct recrute votre équipe, vous forme et vous coache pour que vos relations avec vos partenaires indiens partent sur de bonnes bases. Training, formation à la négociation, échanges interculturels vous permettront de comprendre et savoir comment négocier avec vos futurs partenaires indiens.

Bref une approche de l’Inde à 360°.

 

Lien Permanent pour cet article : https://www.theindianproject.com/india-direct/

Udyen Jain & Associates ouvre l’Inde aux PME

English version below

Les cabinets pour accompagner les PME en Inde sont de plus en plus nombreux. Mais aucun ne ressemble à Udyen Jain & Associates ou UJA, un cabinet indien présent en Europe et dans le monde pour mieux accompagner ses clients.

 

Le marché indien, un défi pour les PME

Ce n’est plus un secret. Le marché indien, aussi prometteur soit-il, est un vrai défi pour toutes les entreprises étrangères. Si les multinationales peuvent s’offrir les services des “Big 4”, les quatre géants mondiaux du conseil (DTT, EY, KPMG, PwC), il n’en va pas de même pour les PME. La plupart arrivent comme sous-traitants de ces fameuses multinationales. Et n’ont ni le temps, ni les moyens, pour comprendre comment fonctionne ce marché si particulier (Il existe cependant – et heureusement- des exceptions).

 

Pic of Udyen Jain, UJA foundator smiling

Udyen Jain, UJA foundator

Enfin, c’était ainsi jusqu’en 1996, lorsque Udyen Jain, âgé alors de 21 ans (l’esprit entrepreneurial en Inde n’a rien de récent) fonde Udyen Jain & Associates ou UJA. Cabinet d’expertise comptable au départ, UJA est devenu, au cours des années, un cabinet de conseils multitâches, spécialisé dans l’accompagnement des petites et moyennes entreprises qui s’implantent en Inde.

 

Grâce à ses connaissances en matière de politiques indiennes et de réglementation, UJA conseille ses clients pour leur assurer profit et croissance à long terme. UJA a de nombreuses facettes : audit, fiscalité, conseil, assistance juridique, études de marché… Les clients, de leur côté apprécient l’expérience d’UJA, sa capacité à gérer des projets complexes et confidentiels sur des questions financières et fiscales, qui font partie des points clefs pour survivre sur ce marché.

 

Udyen Jain & Associates, une PME présente dans le monde entier

UJA a comme avantage d’être présent au-delà des frontières indiennes. En effet, 95% de ses clients sont des étrangers ou des NRI (Non Resident Indians). Aussi UJA est présent en France (Paris et Marseille), en Italie, en Espagne, en Allemagne, au Japon, au Vietnam et aux Emirats.

 

C’est nécessaire, explique Udyen Jain : « pour nouer un partenariat solide, vous devez créer des relations solides et le seul moyen pour y arriver est de nouer un partenariat fondé sur la confiance. Il est nécessaire de bien connaître ses clients. C’est la raison pour laquelle je me rends tous les deux mois en Europe, notamment en France pour rencontrer mes clients, mes prospects et mes associés.» De plus, pour assurer le bon suivi des dossiers et établir une liaison de qualité entre l’Inde et l’Europe, UJA a aussi des consultants français qui travaillent dans ses bureaux indiens.

 

L’Inde est un territoire vaste et diversifié. Aussi, pour répondre au mieux aux intérêts de ses clients, UJA dispose de différents bureaux dans les métropoles stratégiques (Pune, Gurgaon, Bengaluru, Mumbai), regroupant au total près de 150 employés.

 

Par ailleurs, Udyen Jain entretient également d’excellentes relations avec l’Ambassade d’Inde en France, la Chambre de Commerce et d’Industrie de Paris, ainsi que différentes institutions. Mais la grande majorité de ses clients viennent grâce au bouche-à-oreille. La plus belle reconnaissance pour l’excellence dont fait preuve Udyen Jain & Associates depuis 20 ans.

 

Udyen Jain & Associates opens India to foreign SMEs

 

A challenge to enter the market

India is a challenge for all foreign companies who want to enter the current most promising market. If the biggest international companies can afford top counsels from the « Big 4 » (DTT, EY, KPMG, PwC), reality is different for SMEs. Most of them have no help, nor enough fund, to understand how India works. They’re coming, most of the time as subcontractors of their biggest clients, and have no time to think about a proper strategy.

 

Well,… at least it was like this until 1996, when Udyen Jain founded Udyen Jain & Associates (UJA). Chartered accountant, UJA has become, with the years, a multi-advisory firm dedicated to small and medium companies.

 

logo UJA Udyen Jain and Associates un partenaire de confiance pour pénétrer le marché indienThanks to its deep understanding of Indian policies and regulations, UJA helps its clients to make long term growth and profitability decisions. The firm provides services in auditing, taxation, advisory and legal assistance. The clients appreciate UJA experience to handle complex, confidential, financial and taxation matters, which are keys skills to survive in this market.

 

Udyen Jain & Associates – UJA, a worldwide company

The firm is present outside of India. To serve better the interests of their clients, UJA has set up also offices in France (Paris and Marseille), Italy, Spain, Germany, Japan, Vietnam, UAE… Indeed, 95% of its clients are foreigners or Non Resident Indians. This is fundamental, according to Udyen Jain : « To build a strong partnership, you need to build a strong relationship based on trust. You have to know your partner. That’s why I’m travelling so much. Every 2 months, I travel in Europe to meet my clients, my prospects, my associates. »

And in India, UJA has also French employees to follow locally the French SMEs, in France and in Europe. The firm employs around 150 people in India. A human-sized company with strong knowledge of the country.

As India is a big country, UJA has several offices in India (Pune, Gurgaon, Bengaluru, Mumbai).

Udyen Jain has also excellent relationships with the Indian Embassy in France and the Chambre de Commerce et d’Industrie. But the clients are mainly coming to him thanks to the word to mouth. The best way to recognize the firm excellency over the years.

Lien Permanent pour cet article : https://www.theindianproject.com/udyen-jain-uja/

%d blogueurs aiment cette page :